Ce Festival a lieu chaque année du 15 octobre au 30 novembre dans toute la France et à l’international. A partir d’une sélection de films documentaires, il invite à des débats ouverts et participatifs sur les enjeux agricoles et alimentaires Nord/Sud.

Il est coordonné au niveau national pour le CFSI et en région par Horizons Solidaires.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Participez à la prochaine édition normande ?

L’appel à participation 2018 est paru !

Téléchargez le ICI.

N’hésitez pas à consulter nos fiches pratiques ci-contre ou le site national du Festival.

Sélections des films 2018

Eloge des mils- L'héritage africain

Un film de Idriss Diabaté – 52′
Une production DJA-COM – BEDE /AAPSI  – 2017

Très beau film documentaire sur les cultures paysannes autour du mil, sur l’importance de la préservation et de la conservation des semences dans l’agriculture paysanne, contre l’arrivée du coton, du maïs et des engrais chimiques, qui appauvrissent les paysans. Une ode à la biodiversité cultivée.
On y découvre la collaboration entre les associations et les paysans, les femmes, la capacité d’organisation collective… Ce film nous rappelle l’origine du monde et tout ce qui nous échappe ou que nous voulons maîtriser.
A travers de nombreuses interviews passionnantes, ce film donne la parole aux paysans sénégalais, béninois et maliens. Nous écoutons attentivement et découvrons leurs
savoirs ancestraux pour lutter contre la faim et assurer la souveraineté alimentaire..

Bande annonce

 

Frontera Invisible

Un film de NICOLAS RICHAT et NICO MUZI – 28′
Une production Transport et environnement Gancho – 2016

Ce film illustre les relations complexes entre le gouvernement colombien, les milices armées, les paysans et les grandes entreprises d’exploitation d’huile de palme. L’interdépendance entre le conflit en Colombie et la consommation d’huile de palme en Europe est bien démontrée : un film qui parlera aux citoyens-consommateurs et qui permettra de questionner notre pouvoir d’agir.

Bande annonce

L’agroécologie dans l’oasis de Chenini : préserver ensemble

Un film de Sonia Ben Messaoud & Laetitia Martin – 37′
Une production Echo’Via & Une Seule Planète – 2018


Une belle introduction à l’agroécologie comme moyen de sauvegarder l’environnement et de garantir la sécurité alimentaire d’une région. De nombreux points sont soulevés : objectif zéro pesticide, agriculture familiale, exode rural, morcellement des terres, labellisation, semences, désertification, changement climatique, insertion sociale, statut de la femme, etc. Un documentaire complet, agréable, facile d’accès et qui met en avant l’intérêt du travail en commun et de la solidarité.

Bande annonce

La planète lait

Un film de Andreas Pichler-90′
Une production ARTE Eikon Miramonte/ Magnetfilm -2017

Un documentaire d’actualité sur l’organisation du système laitier qui nous amène en Allemagne, en Afrique de l’Ouest et en Chine, avec une ouverture vers des alternatives. Aborder les enjeux internationaux à partir de l’exemple du lait permettra de sensibiliser les professionnels français afin de remettre en question l’idée reçue selon laquelle l’agriculture européenne aurait vocation à nourrir le monde. Cette étude complète sur le lobby du lait s’adapte très bien au format ciné-débat.

Bande-annonce

Le champ des possibles
Un film de Marie-France Barrier – 68′
Une production Caméra Subjective – 2017

Le champ des possibles aborde la question du besoin croissant, en France, de trouver un sens éthique à son métier et à sa vie par le retour à la terre. Un large panorama d’alternatives est présenté comme des moyens de transformations sociétales. Le film s’appuie sur des portraits d’individus et permet ainsi de s’identifier à cette quête de sens. Sont mis en évidence les étapes, les enjeux et les obstacles auxquels est confrontée cette génération d’agriculteurs issue des villes, qui se lance dans l’aventure des métiers de l’agriculture.
Un film positif qui saura parler au plus grand nombre et suscitera certainement des vocations.

Bande Annonce

L'empire de l'or rouge
Un film de Jean-Baptiste Malet & Xavier Deleu et d’après l’ouvrage de Jean-Baptiste Malet – 54′
Une production Java films/ Little Big Story PVP DOC V Inc. AQPM/ – 2017

Un documentaire complet qui remonte une grande partie de la filière de la tomate et des dérives de sa production et commercialisation (production en masse, abus de codes sémiologiques, exploitations humaines, automatisation maximale, etc.). A partir d’un produit de grande consommation que l’on pense pourtant connaître, on assiste à une démonstration de l’impact de la libéralisation des marchés. Le consommateur prend conscience des enjeux autour de cette filière mondialisée et du poids de la demande sur l’offre : de quoi nous questionner sur notre consommation.

Bande -annonce

Mexique, sous l'emprise du Coca
Un film de Julie Delettre – 29′
Une production Wilde Angle Productions & Public Sénat – 2016

A travers l’exemple de l’entreprise multinationale Coca-Cola implantée au Mexique, on découvre les conséquences du traité de libre-échange sur la population du Chiapas, au Sud du pays : problèmes de santé, ingérence politique, dégradation de l’environnement, menace sur la culture maya. Face à la firme, les populations locales s’organisent pour trouver des solutions et se réapproprier leur ressource naturelle.
Adapté à tous les publics, ce documentaire invite au débat sur nos choix de consommation et leurs multiples impacts, mais aussi sur l’eau comme « bien commun » dans le contexte de la mondialisation.

Bande – annonce

Vertueuses, les multinationales ? Le business de l'aide au développement
Un film de Valentin Thurn & Caroline Nokel – 86′
Une production ARTE NDR – 2017

Ce film au contenu effarant montre que la lutte contre la faim est un prétexte pour certaines multinationales qui souhaitent s’implanter en Afrique. On assiste alors à l’importation du modèle d’agriculture intensive occidental en Zambie, au Kenya et en Tanzanie. Le sujet méconnu de la captation de l’aide au développement par les grandes firmes internationales est ici traité de façon complète. Les limites du partenariat public-privé dévoilent les phénomènes d’accaparement des terres, d’endettement des paysans et du bouleversement des pratiques alimentaires locales. Des modèles alternatifs plus vertueux sont présentés et invitent au débat.

Bande-annonce

le festival 2017 en Normandie