© Pierre Vannoni

Du 15/11 jusqu’au 18/11, nous avons accueilli Oumou Khairy DIALLO, pour qu’elle participe à plusieurs projection-débats en Normandie dans le cadre du festival AlimenTERRE.

Mais qui est-elle ?

Oumou Khairy DIALLO est une éleveuse de la région de Kaolack, au centre de Sénégal. Elle représente aujourd’hui le visage des femmes éleveuses d’Afrique de l’Ouest, au sein d’un collectif, le DIRFEL, qu’elle a bâti pour aider les femmes et les jeunes à s’émanciper, s’éduquer et atteindre la souveraineté alimentaire.

Elle a créé dans son village, une laiterie bio, basée sur des méthodes d’exploitation naturelle profitant à tous, d’un point de vue du travail, mais aussi de la santé, pour combattre le lait en poudre de mauvaise qualité importé d’Europe, un combat difficile car les produits importés affichent des prix très faible, créant une forte concurrence. Car comme elle nous l’expliquait avec un adage sénégalais « celui qui confit son ventre, confit sa dignité », elle souhaite que ce soit à eux mêmes que les sénégalais confient leurs ventres, pas aux produits étrangers.

Malgré la difficulté et les obstacles, elle croit en ce combat, tout comme elle croit en son combat pour la reconnaissance de la femme à sa juste valeur dans une société où il est difficile de se faire entendre. Elle se bat aussi pour une jeunesse responsabilisée et éduquée pour un Sénégal meilleur.

C’est au sein de ce combat qu’Oumou Khairy DIALLO intervient en France depuis 2004, pour sensibiliser le public à cette cause, parfois oubliée et victime de préjugés, grâce à l’aide de l’AFDI Bourgogne-Franche Comté qui a aidé à créer la laiterie et du CFSI qui la fait intervenir en France.

Elle a pu apporter sa vision de mère, d’éleveuse, de femme militante au Sénégal et répondre à toutes les questions lors des divers débats autour des enjeux de l’agroécologie, de la question de la souveraineté alimentaire et du changement de méthode d’exploitation nécessaire pour l’avenir.