Aurélien Waeyenberge effectue son volontariat de Service Civique au sein de l’association de Motteville (76), Eau de Coco.  Cette dernière mène un programme d’éducation et d’inclusion sociale à Madagascar avec son partenaire local « Bel Avenir ». 

Dans cet article, Aurélien nous raconte le déroulement de la rencontre et ce qu’il en a retiré.

Le 8 Février 2018 a eu lieu la deuxième rencontre des acteurs Normano-Malagasy, organisée par Horizons Solidaires. Cette rencontre fut l’occasion pour les acteurs œuvrant à Madagascar d’échanger sur leurs missions et d’apprendre à mieux se connaitre.  La matinée fut animée par la conférence de Mireille Razafindrakoto, économiste et directrice de recherche de l’institut de recherche pour le développement (IRD). Elle présentait par la même occasion son livre, L’énigme et le paradoxe : Economie politique de Madagascar. Sa conférence a été illustrée par des statistiques à travers lesquels différents thèmes ont été abordés. Mireille Razafindrakoto  a analysé les stratégies d’acteurs, le rôle de la violence, le fonctionnement des institutions, la sociologie des élites malgaches, ainsi que le rapport entre les citoyens et le pouvoir.

La journée s’est poursuivie avec des ateliers réalisés par petits groupes, où chaque acteur devait présenter de manière plus approfondie l’association dans laquelle il œuvrait à travers différentes questions, notamment les problèmes rencontrés ainsi que l’axe principal de développement qui est pour la plupart des associations : l’éducation. La journée s’est terminée par un bilan positif. Pour ma part, n’ayant pas assisté à la première rencontre, j’ai trouvé cette journée très enrichissante et très instructive car elle m’a permis de développer mes connaissances sur Madagascar et d’adopter un regard critique sur la situation du pays.