Evaluer un projet

Quand évaluer ?

Il y a trois démarches distinctes quand on aborde la notion d’évaluation :

  1. L’évaluation en amont (ou diagnostic) qui permet de s’assurer de la faisabilité initiale ou non du projet.
  2. L’évaluation en cours de réalisation qui correspond à la phase de suivi – mise en œuvre du projet.
  3. L’évaluation finale, travail conséquent, qui dresse un bilan sur le projet dans son ensemble.

Pourquoi évaluer ?

Comparer la situation actuelle à une situation initiale de référence (objectifs).

Faire des recommandations et proposer des améliorations autour du projet.

Rendre compte aux financeurs et aux citoyens.

Pour qui évaluer ?

Pour les financeurs

Conduire une évaluation est une étape désormais obligatoire pour pouvoir prétendre à des financements publics. Evaluer son projet, qu’il soit de grande ou de petite envergure, est une étape incontournable dans le cycle de gestion de projet. Vous devez être en capacité au terme de votre projet, d’analyser, de critiquer, de rendre des comptes à vos financeurs, et ce dans un souci de transparence des fonds, règle incontournable des politiques publiques.

Pour vous-même

Il ne faut toutefois pas confondre l’évaluation avec des notions connexes comme le contrôle, l’audit, l’inspection… Au-delà de rendre compte de ses activités et de la situation financière du projet, c’est une étape qui permet d’interroger et de remettre en cause ses propres pratiques. Ce travail est au service du porteur de projet ici, ainsi qu’aux bénéficiaires là-bas.

Comment évaluer ?

L’évaluation s’avère indispensable pour :

  • Améliorer la qualité des actions
  • Améliorer la pratique des acteurs
  • Se poser la question du sens des actions
Il y a deux méthodes afin d’évaluer votre projet final :

L’évaluation externe

Elle fait appel à un intervenant extérieur. Cette technique s’appuie bien souvent sur des bureaux d’études ou des associations spécialisées. Ce processus est relativement long (entre six mois et un an) et représente un budget conséquent (entre 5 000 et 10 000 euros en moyenne).

L’évaluation externe est requise par le Ministère des Affaires Etrangères et de l’Union Européenne et concerne des projets dont le budget est supérieur à 100 000 euros.
Malgré son coût relativement élevé, cette méthode a l’avantage de faire bénéficier la structure d’un regard extérieur sur le projet. De plus, le travail proposé par les structures compétentes relève d’un réel accompagnement.

L’évaluation interne

C’est-à-dire l’évaluation réalisée par les partenaires du nord et du sud.

Il convient :

  • D’interroger les institutionnels sur la perception de l’impact du projet,
  • D’interroger les acteurs du projet sur leur sentiments : ce qui a été facile, mais surtout ce qui a été complexe à mettre en œuvre,
  • D’interroger les bénéficiaires du projet, soit par un dialogue, soit par une enquête de satisfaction, soit les deux,
  • Comparer les critères d’évaluation de chaque activité entre le projet d’origine et les résultats obtenus,
  • De même comparer les résultats obtenus avec les résultats attendus à l’origine du projet.

L’évaluation permet d’analyser les résultats d’une action, son adéquation avec les objectifs annoncés, de vérifier les changements produits, de s’intérroger sur ce qui existe et ce qui est à envisager pour l’avenir.

Ressources : évaluer un projet

Guide Modèle d’autodiagnostic et d’amélioration continue – MADAC

Ritimo – Edition 2015

Le Madac est une adaptation du Modèle d’Excellence EFQM 2010. Cet outil pratique d’aide à la réflexion et à l’action, développé par Coordination SUD et le F3E, vous permettra d’analyser globalement votre ONG de solidarité internationale ; de prendre en compte vos différentes parties prenantes ; de défniri vos actions d’amélioration à mettre en oeuvre.

Cahiers n°66 : « Coopération et solidarité internationale : et si on apprenait de nos expériences ? »

Novembre 2014

A travers ces Cahiers, le Réseau a choisit d’analyser et d’approfondir la thématique du « Développement local durable et coopération internationale » sous l’angle de l’apprentissage collectif de l’action, de l’expérience et du vécu. Certains parlent de capitalisation, Horizons Solidaires lui préfère la notion de « partage d’expériences et de pratiques ».

La capitalisation des expériences : Un voyage au coeur de l’apprentissage

F3E – mai 2014

Fruit du projet de recherche-action mené par le F3E sur la période 2011-2013, ce guide apporte un nouveau regard sur la capitalisation d’expériences. Cet ouvrage propose des outils et des repères, démontrant que la capitalisation est à la portée de tous les acteurs qui ont envie, ensemble, d’apprendre pour progresser.

Retour d’expérience de quatre communes bas-normandes en coopération avec le canton de Kornaka au Niger

Eau Vive Basse-Normandie – 2014

 

Etude sur la capitalisation des expériences européennes de coopération décentralisée

Rapport final – Union Européenne – 2013

L’objectif principal de cette étude, qui couvre la période de 2007 à 2011, est de fournir une analyse des instruments financiers de la Commission Européenne dans le domaine de la coopération décentralisée ainsi que de donner une vue d’ensemble des stratégies et des instruments principaux de l’Union Européenne et de ses Etats Membres en la matière. Les résultats des recherches menées ont permis de définir un ensemble de recommandations se focalisant sur les bonnes pratiques, ayant pour but d’améliorer la valeur ajoutée des futures initiatives de l’UE ainsi que leur complémentarité avec les stratégies des EM.

France, 30 ans de coopération décentralisée

Vidéo réalisée par le Ministère des Affaires Etrangères – 2013

Dans cette vidéo, le MAE retrace les expériences des collectivités territoriales françaises à l’international.

Concevoir et mettre en oeuvre le suivi-évaluation des projets eau et assainissement

Guide méthodologique – F3E – Ps-Eau – 2011

Ce guide vise à définir, expliquer l’intérêt du suivi-évaluation et à fournir un support méthodologique pour construire pas à pas un dispositif de suivi-évaluation.

Education au développement et à la solidarité internationale : comment auto-évaluer des actions ?

Educasol – F3E – Guide méthodologique 2009

Un guilde à destination des acteurs de terrain de l’éducation au développement et à la solidarité internationale qui s’appuie sur leurs pratiques.

Concevoir, suivre et évaluer des actions de solidarité internationale

CIEDEL – 2009 – en partenariat avec Lianes Coopérations, F3E et la Région du Nord-Pas de Calais

Ce guide permet aux acteurs de solidarité internationale de se doter de références et points de repères pour s’interroger sur les modes d’intervention.

Culture tourisme et lutte contre la pauvreté au Sahara : une approche territoriale du développement

Guide méthodologie réalisé par Alain Laurent (Beira-CFP, réseau T2D2) et Laure Veirier (Interstices), à la demande de l’UNESCO – Juin 2007

Ce document vise à renforcer la coopération entre les dix Etats ayant le Sahara en commun et à promouvoir le développement d’un tourisme respectueux des patrimoines et des peuples du Sahara tout en constituant un vecteur de lutte contre la pauvreté.

Du terrain au partage : Manuel pour la capitalisation des expériences

Innovation Environnement Développement Afrique – 2007

Ce manuel présente une série d’outils pratiques et adaptables pour aider les personnes et les organisations de développement à documenter leurs expériences.

Préparer les termes de référence d’une évaluation

F3E – GRET – 2006

Ce document se réfère surtout à des démarches d’avaluation externe d’opération de développement.

Introduction à la capitalisation d’expériences

Note de synthèse et module de formation réalisés par le CIEDEL, en partenariat avec le F3E – Juillet 2006

Eléments de synthèse sur le module de formation : « Suivre et valoriser une évaluation »

F3E – CIEDEL – 2005

L’évaluation est une composante de toute démarche d’action qui souhaite porter un regard critique sur elle-même pour maîtriser le mieux possible les processus qu’elle met en place.

Le capital mémoire : identifier, analyser, valoriser l’expérience dans les institutions

Annik Ollitrault-Bernard, Sylvie Robert – Edition Charles Léopold Mayer – 2005

Ce document propose des outils permettant une mise en pratique de la capitalisation d’expériences.

Capitalisation d’expériences … Expériences de capitalisation

Comment passer de la volonté à l’action ?
GRET – Octobre 2004

A partir des expériences d’Handicap International et du Gret, ce document propose des éclairages conceptueles et des repères méthodologiques pour mettre en oeuvres des démarches de « capitalisation d’expérience ».

Le suivi d’un projet de développement – démarche, dispositif, indicateurs

Guide méthodologique – F3E – 2002

Ce guide a pour volonté de permettre aux organisations de solidarité internationale de s’approprier et de comprendre la démarche de suivi dans la conduite de projets associatifs.

L’évaluation, un outil au service de l’action

Guide méthodologique – F3E / IRAM – 1996

Ce guide vise à présenter de manière simple les principes de base de l’évaluation pour les ONG et autres commanditaires.